Les conseils avisés (dont tu n’as pas besoin)

La grossesse, c’est comme la météo, tout le monde a un truc à dire dessus…

Quand tu attends un bébé, et lorsque « les gens » le savent, il arrive que certains te tombent dessus (et ce jusqu’au jour fatidique). Ces « gens » ont pour ambition de te donner des : CONSEILS. Ces « gens » sont toujours bienveillants, et c’est bien là le problème.

Et il faut le dire, tu voudrais éviter ça, mais tu ne peux pas.

Le truc, c’est que les conseils, lorsque tu en as besoin, tu sais à peu près à qui les demander (toubib, vétérinaire gynécologue, google, coiffeur), et que pour le reste, ça va à peu près. Tu es une grande fille, tu es responsable (tu votes depuis l’âge de 18 ans), et tu sais lire.

Mais le reste du monde, ça, ça lui est égal. Le reste du monde, il a des conseils à te donner, et le reste du monde se divise en deux groupes :

–       Ceux qui ont déjà eu des enfants (comme toi au passage, mais ça, ils s’en fichent). Là, c’est l’expérience qui parle. De te savoir enceinte, ça leur rappelle des souvenirs, et ils ont envie de te les faire partager. L’émotion monte en eux, ils se sentent saisis d’une mission, tels des bonnes soeurs dans un village de brousse au fond du Gabon.

–       Ceux qui n’en n’ont pas eu mais qui ont quand même des trucs à dire car ils regardent les émissions de télé-coaching, qu’ils ont eu des parents, ou bien qu’ils auront un enfant un jour.

Et donc, tu essayes de survivre, avec ta grossesse, d’ailleurs tu penses que tu es autre chose qu’une femme enceinte, tu bosses, tu te promènes, tu vas au restau. Mais ce qui te caractérise le plus, pendant ces quelques mois, c’est que tu es enceinte, donc, le reste du monde prête attention à toi. Il ne veut pas savoir si ça se passe bien dans ton boulot, il veut te donner des conseils sur ta grossesse : il ne faut pas boire un coup, il ne faut pas fumer, il ne faut pas se fatiguer, il faut se reposer, il faut s’allonger, il faut faire attention à son dos, il faut penser au bébé, il ne faut pas être stressée, il faut réfléchir à l’accouchement, il faut se demander si tu vas allaiter, il faudrait surtout que ces personnes se taisent.

Mais voilà, c’est comme ça. La seule solution, si tu ne veux pas te brouiller pour toujours avec ces personnes bienveillantes, c’est de sourire, de faire comme si tu étais contente de ces conseils, et surtout de te dire que… ça va pas durer.

Publicités

Une réponse à “Les conseils avisés (dont tu n’as pas besoin)

  1. Merci pour cet article plein de bon sens !!
    Les : « il faut que tu manges pour 2 », les : « il faut pas faire trop d’exercice c’est pas bon pour le bébé » et au contraire « il faut faire du sport tu récupérera mieux », les : « moi de mon temps » je leur répond : « oui mais ça fais déjà 30 ans et ça a vachement évolué depuis !! »
    Merci bien de ces conseils, mais on s’en passe largement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s